News

VACCINATION DES POULAINS ET POULICHES TF Exigences sanitaires concernant les produits (Article 3, annexe E du Règlement du Stud-Book TF) Les poulains et pouliches devront être vaccinés contre la grippe équine et la rhinopneumonie, conformément au protocole décrit à l’article 15 du code des courses au Trot, rappelé ci-dessous. La première injection de primovaccination devra obligatoirement être effectuée dans les 12 mois suivant la naissance du poulain ou de la pouliche. Pénalités (Annexe F du Règlement du Stud-Book TF) En cas de défaut de vaccination des poulains et pouliches, une amende de 50 € sera infligée au propriétaire du produit au moment du contrôle. Article 15 du Code des Courses au Trot (Rappel) Le document d’identification de tout cheval qui accède aux terrains d’entraînement et aux hippodromes doit permettre à tout moment d’établir qu’il a reçu : 1/ Une primo vaccination consistant en 2 injections d’un vaccin contre la grippe équine et d’un vaccin contre la rhinopneumonie effectuées dans un intervalle de temps minimum de 21 jours et maximum de 92 jours ; 2/ Une injection de rappel desdits vaccins effectuée dans un délai minimum de 150 jours et maximum de 215 jours après la deuxième injection de la primo vaccination ; 3/ Des injections ultérieures de rappel effectuées dans un délai de 6 mois de préférence et en tout état de cause ne pouvant excéder 12 mois.

Communiqué, lundi 7 septembre 2020 La filière des courses se portera partie civile à chaque fois qu’un cheval de courses de galop ou de trot sera victime d’actes de cruauté Face aux nombreux cas d’actes de cruauté envers des équidés, la Fédération Nationale des Courses Hippiques (FNCH) annonce qu’elle se constituera partie civile, au nom des Sociétés-Mères France Galop et LeTROT, à chaque fois qu’une plainte aura été déposée par un professionnel du Galop ou du Trot victime d’un tel acte. Les professionnels sont invités à informer leur Société-Mère dès le dépôt de leur plainte. Les acteurs de la filière des courses, qui travaillent quotidiennement au contact des chevaux dans le respect de leur bien-être, sont indignés par ces actes ignobles. La FNCH, France Galop et LeTROT rappellent les recommandations diffusées par la Gendarmerie Nationale (OCLAESP - Office Central de Lutte Contre les Atteintes à l’Environnement et à la Santé Publique) : effectuer une surveillance quotidienne, éviter de laisser un licol quand l’animal est au pré, et, lorsque c’est possible, mettre en place une surveillance par caméra. La lutte contre ces attaques doit être menée exclusivement par les autorités compétentes, afin que les auteurs puissent être traduits en justice. Toute personne concernée, ou disposant d’informations qui pourraient permettre à la justice d’identifier les auteurs de tels actes, doit s’adresser aux services de Gendarmerie ou de Police les plus proches en appelant le 17, conformément aux recommandations de l’OCLAESP. Contacts Presse : FNCH : Oisin Hopper – This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. – Tel : 06 30 96 79 63 France Galop - Héléna Dupuy - This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. - Tel : 06 30 41 85 89 LeTROT – Phoebe Strouts - This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. – Tel : 07 77 73 07 45

  • MESSAGE DE LA FEDERATION NATIONALE DES COURSES HIPPIQUES
Tout propriétaire, éleveur ou entraîneur de chevaux de courses, dont un cheval serait victime d'actes de cruauté, 
est invité à signaler les faits au plus vite à la gendarmerie et à déposer plainte.
Afin que l'Institution des courses puisse se constituer partie civile à ses côtés, il convient d'informer la Fédération Nationale des Courses Hippiques une fois le dépôt de plainte effectué:
FNCH - Service des Biologie Equine
01.42.68.87.83
This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Un Passionné s’en est allé… Notre Association a perdu bien plus qu’un membre, c’est une véritable cheville ouvrière,une personne sur qui l’on pouvait compter qui vient de nous quitter. Claude Léraillé, fondateur de l’élevage des Bouteau, figure emblématique de l’UPECT par son engagement,sa fidélité et son dévouement, a toujours œuvré voire bataillé pour la défense des Eleveurs de notre Région. Homme de convictions, Claude se caractérisait par ses prises de position et ses argumentations claires et concises ; le mutisme et les non-réponses de nos responsables de l’Institution l’exaspéraient… Un de ses fils songe à reprendre le flambeau avec les deux yearlings portant son label. Homme de valeurs, Claude a su transmettre. Mon Ami Claude, Nos échanges me manquent déjà. Nous sommes tous de passage, Sois fier du tien et assuré que l’UPECT ne t’oubliera pas.

James

L’ UPECT ( Union des Propriétaires Eleveurs de Chevaux de Trotteurs des Hauts- de- France )  a tenue son assemblée générale ce vendredi 17 janvier 2020 à 10 heures dans les salons du Clos Délice à Anzin St Aubin sous la présidence de Monsieur James CARPENTIER qui a ouvert la séance et présenté ses vœux 2020.

Une assistance nombreuse d’environ 200 personnes était présente pour écouter et échanger sur l’actualité du moment.

Après la présentation du bilan financier par Dominique MASURE suivi de l’approbation des comptes ( à l’unanimité ), plusieurs personnalités sont intervenues à la tribune :

Mr Alain COEUGNIET, Président du conseil des chevaux Hauts-de-France ( pour la présentation du plan cheval voté par la Région).

Mr Patrick Germain DAVID, représentant Mr Jean Pierre BARJON (excusé ) nouveau Président du Trot, qui a présenté la mise en place de la nouvelle équipe de la SECF.

Monsieur Frederic FERRAZ , administrateur du Trot, a quant à lui évoqué l’actualité du PMU.

Mr Guillaume MAUPAS , Directeur technique du Trot, qui a traité différents sujets :

-          Statistiques 2019 concernant l’élevage du trotteur français au niveau national et régional pour les Hauts-de France

-          Statistiques des qualifications 2019.

 

        Mr Guy VERVA , Président du Comité régional Nord, qui a présenté la situation des activités ; il a précisé que tant au niveau de l’élevage que de l’entraînement, nous étions sinistrés et nous a assuré de son dévouement pour défendre cette région à laquelle il est très attaché.

 

Le Propriétaire et l’Eleveur du meilleur trois ans en 2019 furent récompensés ainsi que les éleveurs des yearlings primés lors du concours d’octobre 2019 organisé sur l’hippodrome d’Amiens.

 

-   Madame Christine COUSIN , représentant son époux, Propriétaire de GEISHA D’ARBAZ

-   Monsieur Jérome FERTE, Eleveur de GOLD DE LA COTE

-   Monsieur et Madame Philippe PARIS , Eleveurs de IRISH DU HOULET élu yearling du jour

-   Messieurs Jean-Claude GONOT pour ISN’T IT DU WISON, Gilbert RICHAUD pour IMPREVISIBLE et Frederic DELENCLOS pour INCA DE L’EPINE éleveurs des autres yearlings primés

 

Au cours du déjeuner, un hommage fut rendu à Mrs Denis et Yves CARPENTIER , Mr Claude LERAILLE et Mr Jean MARECAT pour leur service et leur dévouement au sein de l’association pendant de nombreuses années

Dans la foulée , le tirage au sort et la vente aux enchères des saillies se sont  déroulés dans une ambiance conviviale et firent de nombreux heureux.

Vous souhaitez suivre les qualifications dans la voiture des commissaires

Cela est possible contacter  Monsieur MASURE Domminique il se fera un plaisir de vous faire découvrir les qualifications de l’intérieur .....